Il y a quelque temps, je vous ai présenté Roger, mon mannequin de dessin. Je l’avais acheté à la base pour apprendre a dessiner les modèles humains, mais au final, j’ai crée un personnage dessiné qui me plait, celui du mannequin « brut » (Roger, donc). Roger semble être un personnage insolite, mais les mannequins de dessins personnalisés ne sont pas si rares dans l’histoire de l’art.

 IMG_20170205_212327

Capture d’écran 2018-10-15 à 11

Des artiste, on connait les œuvres, les tableau affichés dans les musées, mais pour comprendre l’ensemble de leur œuvre, il est parfois bon de connaître aussi leur environnement de travail, leurs ateliers.

 

Aujourd’hui, nous allons parler de petits personnages qui vivent au sein de ces ateliers, des outils parfois méconnus, mais qui sont indispensables au travail de l’artiste, les mannequins, petits pantins de bois.

 

Le premier modèle de « mannequin articulé » est une statuette représentant la déesse Ishtar (datant du IIème siècle avant J-C et exposée au Louvre).

 

On en retrouve de toutes les époques (ont d’abord servi de jouets pour enfants), mais on estime qu’ils sont utilisés par les artistes depuis la renaissance

paul phone_20151027_001

italienne. Les artistes les utilisent pour compléter ou remplacer les modèles vivants. En effet, s’ils sont une représentation grossière d’un être humain (amas de formes géométrique) ils permettent d’avoir la base d’un corps ainsi que sa position dans un espace en 3 dimensions. Ils sont d’ailleurs plus pratiques pour garder de longues poses, ou être placées dans des positions trop difficiles pour des modèles vivants. D’autant que les mannequins ont été d’abord utilisé pour les drapés (la représentation des « plis » des vêtement portés).

 

Jusqu’au XVIIIème, les mannequins étaient utilisés à usages uniques, et c’est pourquoi on en retrouve très peu d’avant cette période. On en trouve trace sur les croquis qui nous sont parvenus.

 

A partir de cette époque, le monde du mannequin va prendre deux chemins. Des mannequins réaliste grandeur nature utilisé pour la mode (qui donnera les mannequins aujourd’hui exposé dans les vitrines), et des mannequins pour les artistes, devenu au XIXème une véritable grande mode, à telle point qu’un grand nombre de fabriquant se lancent pour créer des mannequins de plus en plus élaborés et de plus en plus réalistes, personnalisés et accessoirisés, devenant de vrais compagnons de création.

cohabitation - copie