En Mai 2017, profitant d’un voyage d’étude, j’ai eu l’occasion de me rendre sur le site de l’East Side Gallery, le vestige du mur de Berlin, un lieu incontournable du street art Européen.

Pour situer le contexte :

Après la capitulation de l’Allemagne le 8 mai 1945 le pays est divisée en quatre zones d'occupation sous administrations soviétique, américaine, britannique et française, conformément à l'accord conclu à la conférence de Yalta.

Le « Mur de la honte » pour les Allemands de l'Ouest , est érigé en plein Berlin dans la nuit du 12 au 13 août 1961 par la RDA, un mur de 3,6m de haut pour 155 km de long.

Il séparait la ville en deux (tout comme le rideau de fer pour le reste du pays) entre la RDA (république démocratique d’Allemagne, camps de l’URSS) et la RFA (république fédéral d’Allemagne,).

Capture d’écran 2018-09-21 à 11

En 1989 entre l'affaiblissement de l'Union soviétique, et la détermination des Allemands de l'Est qui organisent de grandes manifestations, et provoquent le 9 novembre  la chute du « Mur de la honte », ouvrant la voie à la réunification allemande. Presque totalement détruit, le Mur laisse cependant dans l'organisation urbaine de la capitale des cicatrices qui ne sont toujours pas effacées aujourd'hui. (que ce soit des panneaux de bétons ou des façades de maison encore murée)

 

Pendant toute la durée de sa mise en place, le mur a été régulièrement taggé, mais dès sa chute, plus d’une centaine d’artistes sont venus peindre des fresques sur les panneaux encore en place, avec pour thème la réunification des deux Allemagnes .

 En 2009 pour les 20 ans de la chute du mur, les fresques de l’East Side Gallery ont été restauré par certains des artistes de l’époque.

 

IMG_20170506_111607

Si aujourd’hui une grande partie des fresques sont protégés par des barrières, d’autres sont encore en libre accès afin que des gens puissent rendre hommage en y laissant un mot ou un tag. Et vous, aurez vous l'occasion de vous y rendre ?Capture d’écran 2018-09-21 à 12

Capture d’écran 2018-09-21 à 12